L’ANCO

Une Association Nationale… Pour qui ? Pour quoi ?

L’ANCO est une association régit par la loi du 1er juillet 1901. Elle a été créée dans le but de promouvoir la profession de codeur en LPC. Aujourd’hui, elle se mobilise pour faire connaitre et reconnaitre le métier de codeur et rassembler les codeurs autour de leurs pratiques.

Elle représente les codeurs auprès des instances, se mobilise pour faire reconnaitre le métier de codeur en haut lieu et harmoniser les conditions de travail, et informe les codeurs sur les avancées techniques ou pratiques.

 

Nos Actions : Que fait l’Anco ?

  • Etre présent à la table des négociations salariales et auprès des syndicats pour faire reconnaitre notre statut et revaloriser nos salaires
  • Etre présent sur la scène politique par des rencontres et la participation aux différents travaux ministériels concernant l’émergence de nouveaux métiers, la scolarisation des élèves sourds et la surdité
  • Etre partenaire d’associations (dont l’ALPC)
  • Etre un interlocuteur dans les licences professionnelles
  • Réaliser les Rencontres Nationales des codeurs, permettant d’informer et d’échanger
  • Travailler sur différents projets dont la création d’une mallette d’outils à destination des codeurs, réalisation d’un clip sur le métier de codeur,
  • Etre un référent ou un relai concernant les interrogations des codeurs quant à leur pratique ou conditions de travail….

 

Pourquoi adhérer ?

Adhérer à l’Anco c’est rendre vivante l’association qui vous représente et lui permettre de mener à bien des projets qui vous seront utiles.

Pouvoir participer aux différentes rencontres des codeurs et échanger entre professionnels sur le métier de codeur et la réalité de terrain, et ainsi bénéficier des informations dont nous disposons concernant l’évolution du métier, les outils…

 

A quoi sert l’argent des adhésions ? 

L’adhésion pour l’année s’élève à 20 euros par personne.

Celle-ci permet de :

  • Faire fonctionner l’association dans ses tâches courantes
  • Pouvoir financer une partie des rencontres de codeurs sur 1 ou 2 journées
  • Réaliser en partie certains projets
  • Rembourser certaines dépenses engagées (comme pour la création du nouveau site internet)
  • Pouvoir voter lors de l’assemblée générale.

 

Rejoindre l’Anco au conseil d’administration: pour y faire quoi ?

  • Participer à la réalisation de projets tels que les rencontres, la mutualisation de matériel, la création d’outils, la réalisation de supports sur le métier de codeur…
  • Faire fonctionner l’association via le site internet, la recherche de subvention, la mise en place de moyens de communication pour faire connaitre l’association…
  • S’investir dans des projets qui vous tiennent à cœur et qui seront important au quotidien sur le terrain.

 

Le rôle des membres du bureau :

 Généralités :

 Le conseil d’administration Le conseil d’administration assure le bon fonctionnement de l’association et applique les décisions prises au cours de l’assemblée générale. Il n’est pas obligatoire, excepté pour les associations reconnues d’utilité publique. Les administrateurs peuvent être des personnes physiques ou morales (sociétés commerciales, associations, collectivités locales, etc.). Ils sont élus par l’assemblée générale ou cooptés (choisis par les administrateurs déjà en place). La durée de leurs mandats est fixée entre un et six ans (en général 3 ans). Un administrateur a le droit de démissionner à tout moment. Il peut également être révoqué par décision de l’assemblée générale en cas de faute de gestion ou de carence dans l’exercice de ses fonctions. La loi n’impose pas un nombre fixe d’administrateur. Le conseil comprend au minimum les membres du bureau. La fréquence des réunions du conseil d’administration est généralement plus élevée que celle des assemblées générales. Elles ont lieu au moins deux à trois fois par an, sur convocation du président.

Le bureau

 Dans les petites associations, les membres du bureau sont souvent les mêmes que ceux du conseil d’administration.

Se réunissant régulièrement, le bureau peut prendre les décisions nécessaires à la bonne marche de la structure: achat ou location de petit matériel, réponse au courrier, suivi des décisions du CA, etc. Il peut également gérer la partie administrative: envoi des convocations, rédaction des procès-verbaux des réunions, démarches lors de modifications des statuts, tenue des registres de l’association (registre spécial, registre des délibérations de l’assemblée générale et du conseil d’administration). Il assume également souvent le suivi comptable : enregistrement et paiement des factures, dépôt des ressources sur le compte ou encore rendez-vous avec l’expert- comptable si l’association en a un.

 Les attributions du bureau

La loi de 1901 ne disant rien sur le partage des pouvoirs entre CA et bureau, c’est à chaque association qu’il revient de poser des garde-fous dans les statuts. Ses missions seront donc définies par le règlement intérieur ou/et par les statuts.

 Le bureau Le bureau est généralement une émanation du conseil d’administration. Il est chargé de l’exécution des décisions prises lors de l’assemblée générale. Dans les petites associations, conseil d’administration et bureau forment souvent une même instance. Le bureau est composé habituellement de trois personnes (président, secrétaire et trésorier) :

 Le président :

 

Etre président d’une association, c’est accepter de prendre des responsabilités et de travailler, bénévolement, pour promouvoir une activité, des valeurs, des idées et ce malgré parfois des turbulences.

Le président représente l’association dans les actes de la vie civile. Il dirige et contrôle ses activités et est responsable juridiquement des actions qu’elle met en œuvre. ; il convoque et préside les assemblées générales et le conseil d’administration.

 Le rôle du président 1. animer l’association, coordonner les activités ; 2. assurer les relations publiques, internes et externes ; 3. représenter de plein droit l’association devant la justice ; 4. diriger l’administration de l’association : signature des contrats, embauche du personnel, 5. représentation de l’association pour tous les actes engageant l’association à l’égard des tiers ; 6. faire le rapport moral annuel à l’assemblée générale.

 Le président, notamment dans les petites associations, peut concentrer tous les pouvoirs, c’est-à-dire les rôles :

  • du président (pouvoir de décision),
  • du bureau (fonctionnement quotidien),
  • du conseil d’administration (administration de l’association).

 

Le président peut être élu par le conseil d’administration :

  • le président est élu parmi les administrateurs au sein d’un bureau,
  • le bureau est constitué d’un président, d’un trésorier et d’un secrétaire.

 

Le rôle du vice-président ou de la vice-présidente. Il ou elle supplée au président ou à la présidente en cas d’absence de celui-ci ou de celle-ci.

Le secrétaire :

 

 Le secrétaire assure le bon fonctionnement administratif de l’association, Il rédige les convocations et comptes-rendus, organise les réunions, tient à jour les registres et les archives, dépose les dossiers de subventions, s’occupe de la correspondance, etc.

Le rôle du secrétaire Le secrétaire tient la correspondance de l’association. Il est responsable des archives, établit les procès-verbaux des réunions, tient le registre réglementaire (modification des statuts et changement de composition du conseil d’administration). Il peut jouer un rôle clé dans la communication interne et externe de l’association, par exemple en tenant à jour les fichiers des adhérents, des partenaires, des médias, des fournisseurs…

Le secrétaire est essentiellement chargé de la tenue des différents registres de l’association, de la rédaction des procès-verbaux des assemblées et des conseils d’administration qu’il signe afin de les certifier conformes.

Cette mission est importante car ses actes font foi jusqu’à preuve du contraire.

Il revient également au secrétaire de procéder aux déclarations obligatoires en préfecture, voire parfois de convoquer les différents organes de l’association. Plus généralement, il veille au bon fonctionnement matériel, administratif et juridique de l’association.

 

Le trésorier :

 

Le trésorier a la responsabilité de la gestion et des finances de l’association (cotisations, factures, collecte de dons, établissement des budgets, préparation des dossiers de subvention, placement des excédents, etc.).

 Le rôle du trésorier Le trésorier a la responsabilité de gérer le patrimoine financier de l’association. Il effectue les paiements, perçoit les sommes dues à l’association, encaisse les cotisations, prépare le compte de résultat et le bilan présentés à l’assemblée générale annuelle où il rendra compte de sa mission.

Le trésorier partage souvent avec le président la charge de tout ce qui concerne la gestion de l’association.

Il dispose, seul ou avec le président, de la signature sur les comptes bancaires de l’association.

Il effectue les paiements, recouvre les recettes et, à ce titre. Il fait fonctionner les comptes de l’association et est responsable de leur tenue . Ainsi, si l’association dispose d’excédents de trésorerie, et qu’il place cet argent de sa propre initiative, sa responsabilité risque d’être mise en cause en cas de perte liée à un placement hasardeux (Com. 11 févr. 2014, n° 13-10.067).

Il rend compte de sa gestion devant l’assemblée générale.

 Sauf disposition statutaire, rien n’interdit à une même personne de cumuler plusieurs fonctions.

 AG et vote

La structure associative repose dans la grande majorité des cas sur l’existence d’une assemblée générale d’association dont les règles de fonctionnement sont prévues au sein des statuts. Ceux-ci peuvent notamment mentionner les pouvoirs de cet organe ainsi que ses conditions de réunion et de vote.

Sources :

  • loi1901.com
  • associatheque.fr
  • droit-finances-commentcamarche.net
  • associations-patrimoine.org
  • crva-rennes.org
  • lemouvementassociatif-centre.org

 

 

Concrètement à l’ANCO :

L’association est dirigée par le Conseil d’Administration. Ses membres sont élus pour 3 ans au cours d’une Assemblée Générale ; ils sont rééligibles.

Le Conseil d’Administration élit en son sein un bureau chargé d’assurer le fonctionnement de l’association. Ce dernier est composé d’un(e) présidente, un(e) ou plusieurs vice-Président, d’un(e) Secrétaire et éventuellement Secrétaire-adjoint, un(e) Trésorier et éventuellement Trésorier-adjoint et de membres.

L’Assemblée Générale  ordinaire se réunit au moins une fois par an ou sur convocation du Président.